L’Abitibi, mon sentier!

21 July 2020 12:03 Published by Laisser vos pensées

Mes salutations à tous,

Pour ce deuxième blog, j’avais envie de partager avec vous l’une de mes petites randonnées que j’ai effectuée lors d’une de mes fins de semaine de congé. Mais avant cela, un petit cour 101 sur ma région s’impose.

Qu’est-ce que l’Abitibi?

L’Abitibi-Témiscamingueest une région administrativede l’ouest du Québec. Elle est composée de 5 (MRC) et de 79 municipalités. Rouyn-Noranda, est la principale ville, suivie de Val-d’Or. Son économie dépend principalement de l’exploitation forestière dans les MRC d’Abitibi, d’Abitibi-Ouest et de Témiscamingue, des mines tout le long de la faille de Cadillac, entre Val-d’Oret Rouyn-Noranda, ainsi que de l’agriculture dans les MRC de Témiscamingueet Abitibi-Ouest.

Géographie

Sont repartis sur son territoire, en ordre d’importance : les forêts (66 %), les milieux humides (20,2 %), les eaux (11 %), les terres agricoles (2,3 %) et finalement les surfaces artificielles (0,5 %).

Située à même le bouclier canadien, la région est en partie composée de plateaux et de collines peu élevées et l’élévation moyenne y dépasse difficilement les 300 mètres. On retrouve néanmoins quelques petites formations montagneuses, comme les collines Abijévis, situées dans le Parc national d’Aiguebelleet les collines Kékéko, se situant au sud-ouest de Rouyn-Noranda.

Paysage vu d'un sentier au Québec. Pendant les semaines de vacances ou tout simplement lors des fins de semaine, plusieurs loisirs souffrent à la population comme aller à la plage, faire du bateau et autres belles activités extérieurs, mais pour ma part j’aime bien partir avec un petit groupe d’amis et aller faire de la randonnée en forêt. Il existe plusieurs endroit très plaisants ou aller marcher, mais pour avoir effectué plusieurs randonnées à de multiples endroits, le meilleur est selon moi le mont-chaudron, situé à Rouyn-Noranda (Arntfield) tout près de la frontière de l’Ontario et du Québec , à environ une heure et trente minutes de Val-d’Or. Il suffit seulement d’une belle température, de bons souliers de marche et d’une collation et allez-hop, on est parti pour un bon quarante-cinq minutes de monté quand même assez abrupte, mais l’ascension en vaut clairement le coup, car rendu en haut c’est une très belle vue qui vous attend

Pour ce qui est de la descente, nous devons prévoir dans les environs d’une heure, car la descente est beaucoup plus à risque que la montée. Dans la montée, il y avait des surfaces en amont relativement facile à escalader, mais pour descendre, c’est une tout autre histoire, nous ne pouvons pas prendre le risque de sauter c’est surface pour la simple et bonne raison que c’est dangereux. Donc, au final il suffit de prendre les chemins recommandés pour effectuer la descente.

Groupe de golfeurs.

Après ce bel après, quoi de mieux que de finir cela avec un parcours de golf au club sport belvédère de Val-d’Or histoire de relaxer et de bien finir la fin de semaine avant de commencer une  bonne semaine de travail.

Merci de votre lecture

Au prochain blog.

Voici les sources si vous désirez approfondir

vos connaissances sur l’Abitibi.

Laisser vos pensées

Your email address will not be published. Required fields are marked *