Le mot de la fin

9 August 2019 15:03 Published by Laisser vos pensées

Bonjour à tous,

L’été avance à bon train et j’en suis déjà dans mes ‘’derniers milles’’. Je vais participer cette semaine à mon deuxième arrêt de machine, soit mardi le 6 août. Plusieurs travaux sont à prévoir autant côté électrique que mécanique, la préparation s’effectue depuis plusieurs semaines et est primordiale.

J’aime beaucoup ce genre de journée puisque c’est intense et on doit souvent planifier un plan B rapidement lors d’évènements imprévus. Certains détails peuvent nous échapper et retardent la remise en service des équipements, il faut agir immédiatement.

Deux secteurs requièrent des travaux d’entretien de plus grande envergure. En effet, la planification de l’entretien de la machine à papier et le département du raffinage demandent une attention particulière. Cependant, la machine à papier requiert plus de main-d’œuvre et doit être arrêtée de façon systématique, puisque c’est elle qui permet d’arriver à un produit final. Cette section doit donc être planifiée avec beaucoup d’attention pour éviter des bris avant le prochain arrêt d’entretien.

Machine à papier

Machine à papier #7 – Usine de Kénogami

J’ai constaté assez rapidement que le secteur industriel est automatisé et moderne contrairement à ce que je pensais au départ. Par ailleurs, la tendance est toujours en évolution, les projets d’améliorations des équipements s’enchainent les uns après les autres. Quand on pense qu’il n’y a pas si longtemps, plusieurs manipulations en usine étaient réalisées par des opérateurs. Actuellement, avec l’automatisation des équipements, il ne suffit que d’appuyer sur un bouton ou dans un écran d’opération pour réaliser les mêmes tâches en une fraction du temps requis, tout en étant sécuritaire. L’automatisation est devenue un incontournable dans la production industrielle, car elle représente un moyen efficace de gestion de la production tout en assurant un suivi en temps réel qui facilite le diagnostic des évènements.

Pour conclure, je souhaite remercier les gens de l’usine Kénogami que j’ai côtoyés au cours de l’été. Chacun à leur façon, mes collègues m’ont permis d’en apprendre plus sur le domaine des papetières. Le climat de travail est sain et chaque personne prend le temps de s’entraider pour répondre aux interrogations en suspens. Un sentiment d’appartenance à l’usine est notable, j’ai aimé y prendre part tout au long de mon séjour.

J’ai apprécié décrire mon stage tout au long de l’été, ce fut une opportunité de mieux intégrer mon stage en sondant plus loin que mes projets à compléter. Cela m’a poussé à explorer la région du Saguenay Lac-St-Jean pour y découvrir des points d’intérêts personnels. Lors de la rédaction des textes, j’ai apprécié l’encadrement et le soutien offerts. En effet, une équipe d’employés des communications de Résolu était mise à disposition comme support.

En outre, ce fut une occasion d’en apprendre davantage sur l’industrie forestière et les perspectives de carrière qui y existent pour le futur. Cette industrie est bien implantée dans la région et les offres de choix de carrière sont très intéressantes.

Tout au long de mon parcours, j’ai appris sur le fonctionnement des papetières autant sur la production que du côté administratif. Cette expérience m’a permis de confirmer que j’étudie dans le bon domaine. Je vais quitter mon stage avec beaucoup de connaissances techniques et pratiques qui ne s’apprennent que sur le terrain, ces acquis me seront utiles toute ma vie.

Pour mes lecteurs, j’ose espérer que mes textes auront attiré votre curiosité envers l’industrie forestière et des papetières. C’est une expérience que je recommande à quiconque !

Merci de votre lecture et de vos commentaires qui ont été encourageants.

À bientôt !

Billi Bob Levasseur

Laisser vos pensées

Your email address will not be published. Required fields are marked *